Ihre Browserversion wird nicht unterstützt. Bitte aktualisieren Sie Ihren Browser. Schließen

Service de recherche de publications sur l’eau dans le secteur de la santé

Une sélection des derniers articles indépendants et revus par des pairs, soutenant les équipes de sûreté de l’eau et les plans de gestion de l’eau, vous est proposée par Pall Medical.
Une sélection des derniers articles indépendants et revus par des pairs, soutenant les équipes de sûreté de l’eau et les plans de gestion de l’eau, vous est proposée par Pall Medical.
Mehr lesen
  • Waterborne Pseudomonas aeruginosa transmission in a hematology unit? Garvey, M. et al., American Journal of Infection Control. 2017

    Un typage moléculaire a comparé des isolats de Pseudomonas aeruginosa provenant d’échantillons d’eau et d’hémocultures de patients d’hématologie, et a identifié 3 patients porteurs de souches non différentiables. La transmission est probablement survenue lors du nettoyage d’un plateau de préparation pour perfusion avec de l’eau provenant d’une sortie colonisée par P. aeruginosa. Une gestion de l’eau, y compris des interventions globales et techniques, est nécessaire afin de prévenir toute transmission de l’eau vers les patients.

  • Surveillance for Waterborne Disease Outbreaks Associated with Drinking Water–United States 2013–2014. Benedict, K. M.. et al., Morbidity Mortality Weekly Report. 66 (44): 1216–21. 2017

    Sur la période 2013–2014, 42 épidémies associées à l’eau potable, impliquant 1 006 cas de maladie et 124 hospitalisations, ont été rapportées au CDC. Legionella spp. était associé à 24 (57 %) des épidémies et 100 % des décès (13).

  • Control of Endemic Multi-Drug Resistant Gram-Negative Bacteria after Removal of Sinks and Implementing a New Water-Safe Policy in an Intensive Care Unit Shaw, E. et al., Journal of Hospital Infection. 2017

    Les lavabos sont largement reconnus comme réservoirs favorisant la colonisation/l’infection des patients par des bactéries multirésistantes à Gram négatif (BMR-GN). Dans cette étude, l’impact du retrait des lavabos pour patients sur les taux annuels de BMR-GN contractées en USI a été évalué sur une période de 6 ans. Les taux d’incidence de BMR-GN étaient de 9,15 contre 2,20 pour 1 000 patients-jours, durant les périodes pré- et post-retrait des lavabos, respectivement. Les données confirment la forte contribution de l’usage des lavabos à la colonisation des patients et aux taux d’infection.

  • Legionella Contamination in Warm Water Systems: A Species-Level Survey Dilger, T. et al., International Journal of Hygiene and Environmental Health. 2017

    De nombreux pays surveillent les systèmes d’eau afin de détecter la présence éventuelle de Legionellae ; toutefois, les informations sur les espèces individuelles sont limitées, dans la mesure où la majorité des études sont axées sur Legionella pneumophila. Dans ce rapport, 76 220 échantillons issus de 13 397 systèmes d’eau chaude, dans le sud de l’Allemagne, ont été examinés, et 47 924 isolats de Legionella ont été identifiés. Environ 21 % des échantillons étaient positifs aux espèces Legionella, avec 14 espèces identifiées. Legionella pneumophila représentait 84 % des contaminations, bien que sa proportion variait (57–91 %) selon la zone géographique. Legionella londiniensis représentait environ 39 % des colonies trouvées. L’influence de la température sur les espèces était variable, bien que des plages de température de 50–59 °C (122–138 °F) avaient été identifiées comme optimales pour la majorité des espèces de Legionella observées.

  • Influence of the copper-induced viable but non-culturable (VBNC) state on the toxicity of Pseudomonas aeruginosa towards human bronchial epithelial cells in-vitro. Dropp, E. et al., International Journal of Hygiene & Environmental Health. 220 (8): 1363–9. 2017

    L’état viable, mais non cultivable, ou « VBNC » de Pseudomonas aeruginosa était lié aux concentrations d’ions cuivre, par rapport à celles observées dans les systèmes d’eau potable. L’étude a révélé que les organismes P. aeruginosa ranimés étaient viables et retrouvaient leur cyto/génotoxicité, et pouvaient donc avoir un impact sur la santé.

  • A 17–Year Nationwide Study of Burkholderia cepacia Complex (BCC) Bloodstream Infections Among Patients in the /united States Veterans Health Administration El Chakhtoura, N.G. et al., Clinical Infectious disease. 65 (8): 1253–9. 2017

    Les BCC multirésistantes à Gram négatif sont rarement rapportées chez les patients non atteints de la mucoviscidose. Cette étude a identifié 248 patients atteints d’infections de la circulation sanguine à BCC, qui étaient d’un âge avancé, souffraient d’affections chroniques et présentaient une maladie sévère. Les sources fréquentes étaient les cathéters veineux centraux (41 %) et la pneumonie (20 %), et la plupart des cas (90 %) avaient été contractés à l’hôpital ou dans des établissements de soins de santé, avec des taux de mortalité élevés.